Les conseils du Grand Lapin Turalo

22/03/2015

Allégorie : Les créateurs des 23HBD, par LugolBonjour mes lapins :)

Aujourd'hui avec nous dans le terrier, le Boss en personne, Eric "Turalo" Dérian.
Lorsqu'en 2008, avec ses amis Piak, Lugol et Taillefer, il crée le marathon des 23HBD, il n'imagine pas une seconde que ce petit délire va devenir un événement mondial décliné en sept langues. 
 

 


- Bonjour Turalo

Eric Turalo Dérian- Hello 23HBD !
Comme tu as grandi… Ça te fait quel âge, maintenant… 7 ans ?
Déjà ?
Comme ça passe vite.

- On ne te présente plus, mais pour la forme, peux-tu résumer ta bio, pour les lapereaux ?

- Je suis ton papa… Enfin, presque : l’un de tes 2 papas !
J’étais auteur de BD, dessinateur, coloriste, scénariste… et blogueur. C’est quand je tenais un blog que j’ai rencontré ton autre papa : Piak. Et cette rencontre a changé notre vie ! On a blogué ensemble, on a fait de la BD (« Le Blog de Franquin ») et des festivals, et c’est lors d’une soirée où on avait un peu trop bu que la petite graine a été semée, en 2008.
Nous t’avons alors choisi 2 parrains, Lugol et Taillefer. Et tu es née quelques semaines plus tard.
Depuis, beaucoup de choses se sont passées… Encore des projets, encore des albums (dont « Les Catcheurs de l’extrême » avec Tonton Lugol et « J’aime les années 70 » avec Tonton Taillefer), pas mal d’égarements, la fin de l’âge d'or des blogs BD…
Depuis peu, j’ai pris la responsabilité de former la nouvelle génération des auteurs de demain en assumant la direction de l’Académie Brassart Delcourt… T’imagines, moi, dirlo ? Ha, ha !

- Combien de fois as-tu fait les 23HBD, en classico ou turbo ?

- J’ai participé chaque année, sauf en 2010. Six fois en tout ! 4 fois en mode Classico, 1 fois en mode Turbo et 1 fois, en 2011, en mode Turbo avant l’heure, alors que la règle ne le permettait même pas encore :)
Je n’ai que rarement terminé mes marathons, je n’ai que 3 lapins d’or à mon actif, parce que s’occuper de toi c’est souvent du souci et beaucoup d’attention, et tu m’as souvent pris du temps… Comme tous les enfants !
J’espère pouvoir participer encore cette année…
En tout cas, je suis inscrit ;)

- Fort de ta longue expérience, quels conseils peux-tu donner à ceux qui tentent le défi BD ?

- Alors, déjà, ne pas organiser l’événement en même temps que réaliser ses pages ! Mais ça, ça ne concerne que très peu de personnes…
En premier lieu, il faut évidemment bien s’organiser pour perdre le moins de temps possible et consacrer l’essentiel de ces 23 heures au marathon tant qu’on tient debout. Ne pas hésiter à faire des pauses, mais ne dormir qu’en cas d'extrême nécessité.
Ensuite, il vaut mieux avoir une idée d’où l’on va ! Définir un univers, un récit et bien cerner le point d’entrée de son histoire ainsi que son point de sortie. Il ne reste plus qu’à trouver quelques moments-clés, faire un plan de ses 23 pages et se lancer…
ATTENTION ! Se lancer, mais pas n’importe comment non plus ! Il reste essentiel de connaître ses capacités, de bien cerner ses points forts et de ne JAMAIS se lancer dans des expériences que l’on n’a jamais tenté auparavant : ne partez pas dans un style graphique que vous n’avez jamais pratiqué auparavant, par exemple, et travaillez avec les outils dont vous avez l’habitude. C’est déjà assez difficile comme ça.
Et surtout, n’oubliez pas que vos récits sont faits pour être lus : si vous sentez que vous n’arriverez pas au bout, si la fatigue gagne sur la motivation, trouvez la ressource nécessaire pour terminer votre histoire, même à 10 ou 15 pages, afin de donner un récit complet à vos lecteurs.

- Et pour ceux qui tentent le défi Turbomedia ?

- Le Turbo, c’est une toute nouvelle façon de pratiquer la bande dessinée pour une diffusion numérique : cette technique ouvre un champ de possibilités dont nous n’avons vu pour l’instant que la partie émergée !
Il est important d’en avoir lu avant, de s’être un peu intéressé à ce qui s’est déjà fait dans le genre, et de se lancer dans l’aventure avec envie, appétit et courage !
Pour se renseigner un peu plus, un petit historique du Turbomedia :
http://ybrik-media.com/bon-anniversaire-le-turbomedia/
Et le grand Balak avait publié une sorte de tuto très séduisant :
http://a5ile.free.fr/aboutabout.swf
Et surveillez bien le blog des 23HBD : une conférence de Geoffo d’une heure sera mise en ligne en fin de semaine pour terminer de motiver ceux qui hésitent encore.
En plus, le LemonSlide de Goliver (http://blog.goliworks.com/post.php?pst=56) permet de pratiquer le Turbomedia en n’utilisant que des images aux formats JPG et GIF, genre hyper facile à utiliser…
Le Turbo, c’est bô !

- Beaucoup d'amateurs hésitent encore à s'inscrire, qu'est-ce que tu voudrais leur dire ?

- Il n’y a aucune raison d’hésiter : ce n’est pas un concours !
Rien que le fait de participer, c’est déjà réussir. Un tel challenge met sur le même pied l’amateur et le professionnel aguerri, c’est justement dans ce type d’exploit que l’on donne le meilleur de soi et que l’on trouve des ressources dont on s’ignore capable.
Tout le monde ne décroche pas un lapin d’or ou d’argent au bout, mais tout le monde gagne, comme à l’École des Fans.
Allez, quoi, venez, vous verrez c’est sympa ;)

Le terrier des 23HBD- Que doivent faire les participants si ils ont des questions ou des problèmes avant ou pendant les 23HBD ?

Déjà, se creuser un peu la tête avant de crier au secours. Toujours appuyer sur la touche F5, par exemple, au cas où.
Après, il y a une page FB assez pratique, la « What the FAQ » (https://www.facebook.com/groups/FAQ23HBD) où on peut trouver pas mal de réponses en interrogeant la communauté des autres participants : si vous rencontrez un problème, vous n’êtes certainement pas le seul, et quelqu’un a déjà souvent la réponse !
En dernier recours, la fabuleuse team des 23HBD, Zia, Goliver, Lugol, Paka, Piak ou moi pourrons vous débloquer, mais n’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls : à l’heure où je réponds à ces questions, vous êtes déjà bientôt 800 inscrits… Imaginez si vous avez tous besoin de quelque chose en même temps !
Et comme chaque problème trouve toujours une solution, et qu’il est possible que cela puisse prendre un peu de temps à se débloquer, ne pas perdre de vue que l’heure tourne et retourner à ses pages en attendant d’être aidé, pour ne pas prendre de retard : dessinez, dessinez, dessinez :)

- Merci Eric pour ces conseils :)

- Merci à toi, ma grande !
Il me tarde de te voir grandir encore…

 

 

 

Nom*
E-mail*
Site
Laisser un commentaire